Ce que vous apportera VRAIMENT la pratique de la méditation

Méditation

« De la méditation nait la sagesse » – Bouddha

Beaucoup de gens ne découvrent la méditation que sur le tard voire jamais car ils sont ancrés dans la certitude que cette pratique est réservée aux bouddhistes et à des zigotos New Age épris de développement personnel. Ce fut mon cas et je le regrette aujourd’hui car cette pratique m’a beaucoup apporté et j’aurai aimé la découvrir plus tôt. Voila pourquoi.

Pour commencer et contrairement à ce que sous-entend l’expression « méditer sur quelque chose », méditer ne consiste pas à penser mais au contraire à ne penser à rien. Et c’est beaucoup plus dur que ça a en a l’air : l’esprit est occupé en permanence par des pensées qui vont et viennent, s’installent parfois de façon insistante et faire le vide dans son cerveau est donc difficile.

Si vous débutez dans la méditation, vous aurez du mal à tenir plus de 5 minutes d’affilée. Les méditants confirmés peuvent tenir 40 minutes à une heure mais cela demande beaucoup d’entrainement. Maintenir le vide dans son esprit n’est pas physiquement agréable, surtout au début et vous constaterez que si, vous souhaitez vous inscrire dans une pratique régulière de la méditation, il faudra un peu vous forcer, au même titre que pour une pratique sportive.

Les principales techniques de méditation

Il existe en gros deux grandes pratiques de méditation : la méditation de pleine conscience et la méditation guidée.

La méditation de pleine conscience consiste à focaliser son attention sur un aspect de son corps ou de son environnement. La méthode la plus répandue et la plus facile pour débuter est de se concentrer sur son souffle (méditation Vipassana), en prêtant attention à chaque aspect de sa respiration : la température de l’air qui rentre par le nez, son parcours dans le corps, la sensation créée au niveau du ventre, etc.

Le « scanner corporel » consiste à parcourir mentalement et méticuleusement son corps des pieds à la tête. Vous pouvez aussi vous concentrer sur votre environnement immédiat : la petite brise qui caresse votre joue, l’oiseau qui chante, cette odeur qui passe et à laquelle vous ne prêteriez pas attention en temps normal.

La méditation guidée est une autre technique que certains méditant préfèrent quand ils débutent. Le méditant est guidée dans sa méditation par un texte vocal qui lui indique des images mentales à projeter dans son esprit. Par exemple un escalier en colimaçon que le méditant est invité à monter lentement en traversant des brumes de couleurs différentes. Ça peut paraitre bizarre mais c’est étrangement apaisant et efficace.

Il existe des tas d’autres méthodes de méditation et même la classification décrite ci-dessus est susceptible d’être discutée par les spécialistes mais l’essentiel est là. Sachez également que la méditation se pratique plus souvent assise sur une chaise ou en tailleur que dans la fameuse (et inconfortable) position du lotus!

« Méditation » de Marco Conti

La méditation, un outil très puissant

OK la méditation est « puissante » mais puissante pour quoi ? Pour commencer, elle a indéniablement un effet positif sur la capacité du cerveau à prendre du recul par rapport aux événements qui nous touchent et à gagner en sérénité. Ayant tendance à sur-analyser tout ce qui m’entoure, la méditation m’a beaucoup aidé de ce point de vue à me déconnecter et ne pas sur-réagir comme j’avais trop souvent tendance à le faire étant jeune.

Deux ou trois mois de méditations permettent réellement de sentir ce bénéfice qui doit toutefois être entretenu par une pratique assez régulière, au minimum une séance par semaine. Vous gagnez en sérénité mais également en efficacité car vous avez alors tendance à dérouler vos actions sans être bloqué par notre tendance naturelle à procrastiner. En résumé, tout devient plus « fluide ».

Les adultes ne sont pas les seuls concernés puisque la méditation est aussi utilisée pour aider de jeunes enfants à gagner en auto-contrôle et en sérénité. Si vous êtes intéressés par cette approche éducative (que je n’ai pas testé … mais ça viendra), vous pouvez lire le best-seller « Calme et attentif comme une grenouille » d’Eline Snel ou le livre « Un cœur tranquille et sage » de Susan Kaiser.

Au bout de 4-6 mois de méditation, un autre effet bénéfique fait son apparition : la méditation vous aide à réfléchir, votre attention et votre concentration s’améliorent. Quand vous avez une décision à prendre, elle aide le cerveau à se débarrasser de toutes les pensées parasites, tous les éléments secondaires, tous les blocages qui polluent cette réflexion pour ne garder que l’essentiel, ce qui est réellement important.

C’est très pratique et c’est aussi en cela que la méditation est un élément important dans toutes les grandes religions du monde, et pas seulement le bouddhisme. Dans le christianisme par exemple, on la retrouve sous une forme intitulée « la prière silencieuse ».

De manière générale, la méditation contribue fortement au développement spirituel de l’individu, qu’il soit fondé sur les grandes religions existantes, sur une démarche non religieuse de développement personnel ou sur une position déiste intermédiaire. Des études scientifiques ont ainsi pu prouver que la méditation permettait de développer les capacités d’empathie et de compassion chez ceux qui la pratiquent régulièrement.

En résumé, la méditation vous aide à réfléchir plus efficacement et, à partir d’un certain niveau, elle vous aide aussi à développer votre niveau de conscience. Tout devient plus « transparent ».

« Méditation » de Mrhayata

Le niveau Jedi de la méditation

Enfin, il existe un 3ème stade de la méditation que je n’ai pas expérimenté dans lequel la méditation permet de tellement modeler votre pensée que vous pouvez l’utiliser pour identifier et vous débarrasser de vos blocages, soigner vos blessures profondes. Ce n’est pas magique, ce n’est pas immédiat mais avec de la pratique régulière et de la volonté, les résultats semblent être là. Attention quand même car il semble y avoir des effets secondaires, en particulier la création artificielle de souvenirs qui n’ont jamais existés.

La méditation à haut niveau peut avoir d’autres effets très puissants : dans son livre « La méditation m’a sauvé », un moine tibétain ayant été torturé par les chinois et réfugié aux Etats-Unis en 2003 raconte comment 3 ans de méditation intensive lui ont permis de sauver son pied droit, touché par une gangrène inopérable et que les médecins voulaient amputer !

Pratiquer la méditation n’est donc pas un gadget réservé aux doux-dingue du développement personnel mais une technique qui améliore la performance mentale en favorisant la régulation attentionnelle et émotionnelle. L’investissement est minime, il suffit d’être régulier et les effets bénéfiques sont assez rapides à venir. Donc un bon plan à essayer de mon point de vue.

Avec un peu de pratique, vous prendrez l’habitude d’avoir recours à la méditation pendant de courts moments dans les situations de stress ou de pression pour mieux gérer l’instant présent. Cette technique d’efficacité personnelle a même été théorisée aux Etats-Unis sous le nom de One-Moment-Meditation qui a connu un grand succès.

Pour débuter, je vous conseille de vous faire accompagner par une des innombrables méthodes qui existent sur internet en commençant par la méditation Vipassana qui est la plus abordable pour un débutant. Afin de faire un essai, vous pouvez par exemple suivre la série de vidéos YouTube intitulée « 4 semaines pour apprendre la méditation » de Benjamin Lubszynski. Par la suite, il existe une application sur mobile appelée « Petit Bambou » qui est bien faite et qui vous permet d’être accompagné dans votre pratique régulière de la méditation.

En résumé : ne laisser pas vos à-priori vous faire passer à coté de quelque chose de réellement intéressant et faites un essai pendant 1 mois. Il est probable que vous serez convaincu comme j’ai fini par l’être, malgré mes réticences.

Be the first to comment on "Ce que vous apportera VRAIMENT la pratique de la méditation"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*