Ce qu’il faut absolument savoir avant d’aller vivre à Tahiti

Depuis la parution de mon article « S’expatrier dans les DOM-TOM, quelle île choisir ? » , j’ai reçu de nombreux courriers de la part de lecteurs enthousiastes qui me demandent comment faire pour s’installer en Polynésie Français.

Il y’a certes de nombreux avantages à vivre en Polynésie (et pas forcément à Tahiti qui n’est « que » l’île principale parmi une grosse centaine d’autres) sur lesquels je ne reviens pas : vie agréable et ensoleillée , habitants aimables et souriants, délinquance faible, paysage féeriques (surtout quand on sort de l’île de Tahiti), fiscalité bien moins pesante qu’en France, plongées magnifiques,…. Mais il y’a aussi des inconvénients tout aussi réels qu’il faut bien connaitre avant de s’engager dans cette aventure au risque d’affronter de réelles difficultés.

« A Tahiti il y’a tout mais pas tout le temps »

Certains lecteurs m’écrivent pour me demander si « on trouve de tout en Polynésie » et la réponse est oui. Ce n’est pas aussi développé que la Réunion ou la Nouvelle-Calédonie mais il y’a ce qu’il faut de supermarchés et commerces et, à moins d’être difficile et de ne jurer que par H&M ou Zara pour s’habiller, on trouve à peu près tout le nécessaire malgré des ruptures de stock récurrentes. Comme on dit ici : « A Tahiti il y’a tout mais pas tout le temps ».

Le gros (GROS) problème de la Polynésie se situe plutôt dans la cherté de la vie à l’exception notable du poisson et de la viande importée de Nouvelle-Zélande (et donc excellente !). Les dépenses courantes de vie (nourriture, entretien, habillage, etc.) sont réputées être 1,8 fois plus chères qu’on France mais je pense que le chiffre de 1,5 est plus proche de la réalité.

Les loyers et les prix de l’immobilier se rapprochent de ce qu’on trouve dans la grande couronne parisienne. Pour un appartement correct, comptez environ 5000€ du mètre carré à l’achat et 20€ du mètre carré par mois à la location. Pour avoir une idée des prix, vous pouvez vous rendre sur le site http://www.petitesannonces.pf/ qui est l’équivalent local de leboncoin.fr. Les prix sont affichés en francs polynésiens (XPF), il suffit de les diviser par 119 pour avoir le montant en €.

Le problème vient de la rareté du foncier, phénomène aggravé par les problèmes d’indivision de terres entre héritiers qui les rendent invendables. Les gouvernements successifs de Polynésie se heurtent à ce problème depuis des années sans qu’une solution satisfaisante n’ait été trouvée. Il faut dire que le Polynésien n’est franchement pas adepte des solutions brutales et tranchées…

Le problème du vase clos

Un autre aspect moins connu de la « vie chère » concerne les voyages : la Polynésie est relativement isolée en dehors des grandes routes commerciales donc venir y vivre coûte cher (comptez 1500€ environ pour un A/R Paris-Papeete) et en sortir également : en France, il est possible de prendre l’avion pour Barcelone ou Prague pour moins de 100€ ; En Polynésie le premier prix pour vous rendre à Nouvelle-Zélande (la destination la plus proche) sera de 500€ A/R.

Vous déplacer dans les îles depuis Tahiti ne vous coûtera pas tellement moins cher : si vous souhaitez aller plonger à Fakarava en partant de Papeete, cela vous coûtera environ 400€ A/R. En résumé, une fois installé à Tahiti, en sortir vous coûtera cher – surtout si vous avez des enfants – et vous devrez souvent vous contentez d’aller sur l’ile sœur de Moorea pour vous dépayser un peu.

Lignes intérieures Polynésie Française

Tahiti, c’est vraiment tout petit (1042 km carrés exactement) donc au bout de quelques années, vous avez fait le tour de tout ce qui a un minimum d’intérêt et vous sentez la claustrophobie vous gagner ! Quant à la famille, elle est (très) loin et soyez conscients que revenir en France pour une raison impérieuse (décès d’un proche, etc.) représentera toujours un sacrifice financier.

C’est la raison pour laquelle j’ai connu de nombreuses familles de militaires ou d’enseignants affectés pour 2 à 4 ans en Polynésie qui étaient heureuses de leur séjour mais heureuses également de revenir en France à l’issue de leur affectation !

Deux bonnes façons de venir vivre à Tahiti

Être affecté en tant que fonctionnaire en Polynésie Française est d’ailleurs la meilleure façon d’y poser le pied car les salaires y sont alors multipliés (on dit « indexés ») par 1,8 ce qui compense assez largement le problème de cherté de la vie, si on ajoute à cela qu’il n’existe pas d’impôt sur le revenu et que certains fonctionnaires bénéficient d’un logement de fonction (pas forcément gratuit).

Une autre bonne solution est d’acheter un bateau et de vivre dessus, ce qui permet de rester mobile et de vivre en Polynésie pour un prix raisonnable, surtout si on pratique la pêche ou si on connait un pécheur du coin auprès duquel s’approvisionner directement. Mais cette solution s’adresse surtout à des couples sans enfant car vivre en famille sur un bateau met les nerfs à rude épreuve passé l’enthousiasme des premiers mois. Il s’agit toutefois d’un mode de vie assez attirant qui attire beaucoup de retraités néo-zélandais ou australiens, réunis au sein d’une petite communauté assez soudée de « voileux ».

1 Comment on "Ce qu’il faut absolument savoir avant d’aller vivre à Tahiti"

  1. Super article, merci Nicolas !

Leave a comment

Your email address will not be published.


*