Faites équipe ! comment organiser le partage des taches familiales?

Taches ménagèresCrédit photo Thierry Baboulenne

A la base d’une démarche de recherche d’efficacité familiale figure d’abord la prise de conscience importante que si un seul conjoint s’occupe de tout à la maison, cette efficacité est, par la force des choses, réduite faute de combattant. Le couple est une équipe qui est la somme des talents mais aussi des efforts de chacun. C’est particulièrement vrai pour le sujet délicat du partage des taches familiales.

Bizarrement, la plupart des couples préfèrent rester dans une situation de partage vaguement définie qui amène à la longue un ressenti d’iniquité chez l’un ou l’autre des conjoints avec des disputes à la clé. Il existe pourtant des solutions simples qui permettent de réduire cette source récurrente de conflits.

Pour en avoir testé plusieurs, la meilleure méthode est que chaque conjoint soit responsable en permanence d’une liste définie de taches familiales.

Mesdames, sachez-le, un homme est largement plus motivé quand il a une tache qui n’est qu’à lui (un homme DÉTESTE les micro-taches) et qu’il maîtrise de bout en bout en complète autonomie (un homme DÉTESTE le micro-management). Il finira même par apprécier ce moment de la journée où il n’est pas dérangé. C’est donc la meilleure méthode pour inciter la gente masculine à partager le fardeau des taches familiales.

L’autre avantage de cette approche, c’est que le responsable d’une tâche développe son expertise sur cette tâche et est responsable du « matériel » qui va avec (celui qui étend le linge est responsable du stock de pinces à linges) ce qui est un facteur important d’efficacité (oui!).

1ère étape : établir une liste des taches familiales (LTF) qui sont récurrentes ou fréquentes

Par exemple : préparer le petit déjeuner, faire la lessive, étendre le linge, emmener/récupérer les enfants à l’école, doucher les enfants, aider les enfants à faire leurs devoirs, faire le repas, mettre le couvert, débarrasser le couvert, sortir les poubelles, coucher les enfants, faire le ménage le samedi, faire le repassage, faire les courses, emmener/récupérer tel enfant tel jour à telle activité, petit bricolage, masser les jambes d’un enfant qui souffre d’une poussée de croissance, etc.

La LTF doit être suffisamment complète mais il ne faut pas non plus y passer des heures : cette liste pourra et devra évoluer par la suite pour être améliorée au fur et à mesure que votre organisation familiale gagnera en maturité. Une première LTF avec une dizaine de taches est un bon début. Dans ce domaine comme dans toute chose, l’important est de se lancer rapidement, pas de rechercher d’emblée la perfection, c’est une perte de temps.

Il est important que les taches soient à peu près équivalentes en niveau d’effort. « Faire le ménage de la maison » est une tache trop vaste en regard de « faire le repas du soir » ou « doucher les enfants » et celui qui la récupère aura le sentiment de s’être fait avoir dans le deal. Donc veiller à découper ce type de tache, par exemple « faire le ménage des chambres » et « faire le ménage du salon » (ou recruter une femme de ménage).

Il est également important de ne pas polluer la LTF avec des taches du type « faire le lit le matin » sur lesquelles il n’y a pas de vraie question de partage : chacun s’occupe de son lit (ou de son morceau de lit), il s’agit surtout d’une bonne habitude à installer.

2ème étape : organiser le partage entre conjoints

Le partage se fait sur la base des appétences (ex: ma femme adore faire les courses) et des (non)compétences de chacun (ex: je suis nul en cuisine) mais également de leur enchainement temporel. Par exemple, l’un fait le repas du soir pendant que l’autre douche les enfants et met le couvert (ou supervise les enfants auxquels il aura tout intérêt à sous-traiter cette noble tâche!).

La nature étant bien faite, la répartition des tâches se fait, en général, assez facilement ; la vraie question est plutôt celle de l’équilibre des charges entre conjoints (est-ce qu’un des conjoints à plus de taches que l’autre ?). Il n’y a pas de règles en la matière mais si les deux époux travaillent et ont des boulots prenants, il est réaliste de viser une répartition F/H qui soit à peu près de 60-40. Certaines crieront au machisme mais si l’homme contribue déjà efficacement à ~40% des taches familiales, il faut considérer que c’est un bon résultat et ne pas être trop exigeante. L’efficacité va de pair avec un minimum de pragmatisme.

L’erreur qui est souvent commise est d’organiser une répartition par alternance (i.e. chacun à tour de rôle) ce qui ne marche quasiment jamais : d’abord parce qu’il faut tenir une comptabilité d’épicier qui est pénible à la longue. Et surtout parce que cette approche inscrit dans l’esprit de chacun qu’il est « remplaçable » dans sa tâche et que finalement, ce n’est pas très grave s’il va boire une bière avec ses potes au lieu de donner la douche aux enfants. Dans le meilleur des cas, il négociera un report au lendemain (« je le ferai à ta place ») et toute cette belle organisation partira rapidement en fumée.

Il existe toutefois quelques taches qu’il faudra faire en alternance, par exemple le coucher des enfants car ils apprécient d’avoir papa ou maman mais pas systématiquement un seul parent. Mais dans l’idéal, il faudrait plutôt en profiter pour passer un moment ensemble en famille en gardant à l’esprit que même si les enfants aiment à le faire traîner, ce n’est jamais que 15-20 mn à lui consacrer dans une journée.

2 Comments on "Faites équipe ! comment organiser le partage des taches familiales?"

  1. J’aime beaucoup ton article ! Merci pour le partage. Je finalise ma LTF puis je passe à la 2ème étape !

    • Hello Lucia. Content que l’article t’ai plu, je le modifie encore régulièrement mais il est à peu prés final. Pour la LTF, ne faits pas quelque chose de trop complet au début, l’important est de lancer la machine. Si vous arrivez déjà à vous mettre d’accord sur 6-10 taches principales, c’est bien, il sera toujours temps de compléter par la suite. Et ne vise pas le 50-50, c’est illusoire. 1/3-2/3 ou 40-60, c’est déjà un bon deal, au moins pour un début.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*