Une heure par mois pour suivre l’évolution de son patrimoine

Bilan patrmoineCrédit photo Javier Micora

Dans une série d’articles intitulés « Au cœur de l’organisation familiale : la maîtrise du budget », j’ai détaillé une méthode simple et peu coûteuse en temps pour mettre en place un budget familial. Pour mémoire, cette méthode se base sur l’identification de 3 postes de dépenses ayant chacun leur compte en banque dédié : « dépenses vie courante » (DVC), « dépenses pour investir » (DINV) et « dépenses pour épargner » (DEP).

La plupart des gens mettent en place des méthodes de suivi de budget trop complexes qui ne servent pas à grand-chose. Ils sont encouragés en cela par les marchands de logiciel comme Microsoft Money qui font croire que connaitre la répartition fine de ses dépenses sert à quelque chose ce qui n’est pas le cas (sauf si on nourrit une passion inassouvie pour les camemberts et les histogrammes).

Dans le cas présent, il suffit de faire un relevé du compte en banque DVC le même jour de chaque mois (le 5 ou le 10 pour éviter les gros mouvements de compte) et de vérifier que celui-ci est similaire (dans l’idéal légèrement supérieur) au mois précédent. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il y’a un problème quelque part.

Faites un état complet de votre patrimoine

Il y’a toutefois quelque chose de beaucoup plus gratifiant qui consiste à en profiter pour faire un état complet de votre patrimoine net. Le patrimoine est principalement porté par la réserve de liquidité qui est sur le compte Epargne (DEP) et par les investissements qui sont financés depuis le compte investissement (DINV). Le compte Vie courante (DVC) participe également si vous laissez des liquidités sur ce compte.

Par exemple, si vous avez un bien immobilier, vous faites la différence entre sa valeur à l’achat et le capital restant dû de l’emprunt qui sert à le financer. Attention également de retirer les frais de notaire de la valeur payée : pour simplifier, enlevez 8% si vous avez acheté dans l’ancien, 3% dans le neuf. Vous obtenez ainsi la valeur nette qui correspond à votre vrai patrimoine. Des tas de gens se targuent d’avoir des patrimoines de plusieurs centaines de milliers voire de millions d’euros mais ils oublient de dire qu’ils ont en face des dettes importantes qui réduisent d’autant leur vraie richesse.

Si vous avez un placement en valeur mobilière (assurance vie, tontine, PEA, etc.), il vous suffit simplement de prendre sa valeur au marché à l’instant T. N’oubliez pas de retirer le montant de vos prêts à la consommation si vous en avez.

Ne comptez pas dans votre patrimoine ni votre voiture ni vos meubles car il s’agit de biens qui se dévaluent facilement, sont peu liquides et dont la valorisation à l’instant T sera peu fiable. Donc considérez qu’il s’agit de consommables. Il en va de même pour vos achats plaisirs comme une cave à vin à moins qu’elle soit vraiment gérée comme un investissement (via des marchands comme Cavissima par exemple).

Voila un exemple de tableau de suivi de patrimoine (les valeurs sont fantaisistes).

Notez la ligne « créance Samuel » qui correspond à de l’argent que me doit Samuel (cette valeur est donc en positif dans le tableau).

Maîtrisez la répartition et le niveau de risque de votre patrimoine

Si votre budget est équilibré, vous aurez le plaisir de constater que votre patrimoine grossit progressivement mois après mois. Une progression de 15% par an est une bonne moyenne à viser.

L’autre intérêt de ce bilan est de mesurer la répartition de votre patrimoine. Bien souvent, les gens ont 80 voire 90% de leur patrimoine dans un seul actif qui est leur résidence principale ce qui n’est pas très sain. Dans l’idéal, il vaut mieux avoir un patrimoine réparti sur plusieurs types d’actifs : liquidités, valeurs mobilières (actions, obligations, compte euro), valeurs immobilières et or/argent. Cette dernière catégorie est un peu particulière car il s’agit avant tout d’une assurance en cas de crise grave. Dans tous les cas, ne dépassez pas 10% de votre patrimoine net car l’or/argent est un actif très volatil qui génère également des frais de garde.

Vous pouvez également calculer le niveau de risque associé à ce patrimoine : le risque financier se calcule sur une échelle de 0 à 6, 6 étant le plus risqué. Le niveau de risque variant en fonction de la classe d’actifs, voilà une classification possible :

Classe d’actif

Niveau de risque

Classe d’actif

Niveau de risque

Liquidités

0

Immobilier d’entreprise

3

Fond euro

0

Actions

5

Obligations

1 à 3 selon la nature

Matières premières

6

Immobilier d’habitation

2

Dérivés à effet de levier

6

Gardez quand même à l’esprit que le véritable risque d’un actif est lié à la bulle du moment. Pendant la crise de 2008, certaines obligations se sont effondrées alors qu’il s’agit d’une classe d’actifs réputée peu risquée. Idem pour l’immobilier US pendant la même crise.

Vous pouvez prendre plus de risques en étant jeune car vous avez du temps pour vous retourner et les actifs risqués sont aussi les plus rentables dans un contexte favorable : il y’a toujours une corrélation entre la volatilité d’un actif et son rendement. Mais dès que vous êtes chargé de famille (donc dans une perspective patrimoniale), l’indice de risque de votre patrimoine ne doit pas dépasser 2,5/6.

En reprenant le précédent tableau, on rajoute une colonne « Risque » qui traduit le niveau de risque de chaque actif et une colonne « Répartition » pour connaitre le poids des grands sous-ensembles.

Vous constatez que pour la « créance Samuel » (c’est-à-dire la dette que me doit Samuel), j’ai mis un niveau de risque de 3 ce qui veut dire que je suis modérément confiant sur la capacité de Samuel à me rendre un jour mon argent.

Le niveau de risque global du patrimoine est de 1,79/6 ce qui est bien voire, sans doute, trop prudent. Il est majoritairement composé d’immobilier (40%) et de liquidités (1/3).

Un dernier conseil

Ne soyez pas obsédés par la progression de votre patrimoine. Si vous désirez vivre une expérience de vie comme un voyage dont vous rêvez depuis longtemps avec votre famille, cela tirera forcément sur la réserve de liquidité de votre compte épargne mais elle est aussi là pour ça. S’offrir des expériences de vie donne un sens à la vie, renforce la cohésion du couple et nourrit l’éducation des enfants. Et c’est quelque chose qui n’a pas de prix.

Be the first to comment on "Une heure par mois pour suivre l’évolution de son patrimoine"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*