J’ai essayé de booster mon taux de testostérone : le bilan au bout d’un an

En avril 2021, je me lançais dans un projet qui allait changer ma vie : le projet TBoost (Testosteron Booster).

A l’âge de 45 ans, j’avais en effet remarqué une chute brutale d’énergie, d’envie, une fatigue généralisée qui ne devait rien au manque de sommeil… mon état physique, mon activité professionnelle et mon couple s’en ressentaient. Ce phénomène très courant était lié à une chute du niveau de testostérone appelée andropause. Il survient généralement chez l’homme entre 40 et 50 ans et c’est une sorte de « préménopause au masculin ».

Pour moi ça a été brutal. Ayant eu 3 enfants et une activité professionnelle prenante, j’avais lâché le sport vers le milieu de la trentaine et cela a constitué évidemment un facteur aggravant. Les hommes qui maintiennent une activité physique régulière semblent moins exposés à ce problème.

Je parle plus en détail du phénomène de l’andropause et de ses conséquences dans cet article.

L’avantage de l’andropause par rapport à la préménopause, c’est qu’elle est partiellement réversible : on peut en effet forcer le corps à augmenter sa production de testostérone.

Il existe une littérature abondante sur la question de l’augmentation du taux de testostérone chez l’homme car cette hormone est véritablement le combustible qui alimente notre « moteur interne ». L’important est de savoir qu’on peut booster sa testostérone de 2 façons : soit artificiellement soit naturellement.

Evidemment, la 1ère option est la plus rapide mais ce n’est pas la plus efficace sur le long terme et elle peut même s’avérer dangereuse. J’ai donc choisi le boost naturel et cela passe en particulier par un régime alimentaire adapté, l’utilisation de compléments alimentaires, la suppression de certaines mauvaises habitudes de vie et surtout la pratique intensive d’un sport de force, musculation, sprint ou CrossFit.

J’en parle plus en détail dans un livre que j’ai écrit afin de donner le programme complet de ce programme que j’ai appelé « TBoost ».

https://amzn.to/3jbBuuP

Franchement si vous avez un projet similaire au mien, n’hésitez pas à payer les quelques euros qu’il coute, vous gagnerez un temps fou et vous éviterez quelques erreurs pénibles.

Alors, qu’est ce que ça donne finalement ?!

J’ai commencé le programme TBoost il y’a un an en avril 2021 mais j’ai été pas mal perturbé par ma séparation avec mon épouse. Malheureusement mon état d’apathie avait fait plus de dégâts que je pensais et le projet TBoost est arrivé trop tard pour sauver mon couple.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :   Comment obtenir une mémoire photographique d’espion en 6 étapes faciles

L’objectif principal du programme TBoost était de retrouver un niveau d’énergie compatible d’une vie familiale avec des enfants, un métier prenant et des projets pour se faire plaisir ou augmenter nos revenus. Dans mon état d’épuisement, ce n’était plus possible.

12 mois plus tard, j’ai effectivement retrouvé ce niveau d’énergie même si ce n’est quand même pas celui de mes 20 ans.

J’ai retrouvé la joie d’accumuler les projets, d’enchainer les actions de ma todo list. Je ne procrastine plus, j’avance sans état d’âme dans ma vie. Je me lance plus facilement dans de nouveaux projets. D’ailleurs j’ai plein (trop ?) d’idées.

Je sors à nouveau avec des amis jusqu’à des heures parfois indues. Avant il n’y avait pas moyen de me faire bouger après 19 heures !

Bizarrement, j’ai moins de cheveux gris qu’avant ; je fais évidemment moins vieux et moins fatigué. J’ai (enfin !) perdu le fichu ventre de la quarantaine. J’ai visuellement gagné 5 ans d’âge par rapport à ce que j’étais il y’a un an. Le regard n’est plus le même.

Je me sens beaucoup mieux dans mon corps, je ressens à nouveau sa force, sa tonicité. Je monte les escaliers 4 à 4, parce que j’en ai envie tout simplement. J’ai retrouvé un poids de forme à 85 kg pour 1m85 ce qui est idéal pour un type ectomorphe. La musculation, qui était une source de souffrance pendant les 6 premiers mois est devenue un vrai plaisir, surtout la pratique du squat.

Un autre aspect positif est que j’ai retrouvé ma « persistance » : concrètement je vais à nouveau au bout de mes actions et de mes engagements. J’ai retrouvé le pouvoir de dire « non » quand ce n’est pas possible alors qu’avant, je disais rien et je ne faisais pas. Parce que j’étais trop épuisé pour affronter une énième dispute.

Coté négatif, ma conduite automobile est devenue plus brutale, je bois plus et je suis devenu plus agressif dans mes interactions sociales. Coté vie sexuelle, c’est le grand réveil, limite pénible : souvent envie. Ce sont des effets de bord normal qu’il faut essayer de maitriser.

Je n’ai pas fait de test sanguin mais il est clair que mon taux de testostérone est nettement remonté par rapport à ce qu’elle était il y’a un an.

Ça m’a demandé pas mal de discipline, surtout à partir du 6ème mois où la volonté s’effiloche (la « traversée du désert ») mais une fois ce cap franchi, les effets deviennent vraiment apparents et la motivation remonte. On entre dans un cercle vertueux où l’on a plaisir à respecter le programme parce que les effets sont là et où les effets sont là parce qu’on respecte son programme.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :   Identifiez et éliminez vos sources de stress récurrent

Et ensuite ?

Je ne suis pas encore arrivé au bout de mon programme TBoost.

Il reste à mettre en place un régime paléolithique à base de fruits, de légume et de viande afin de favoriser le développement musculaire.

Je ne consomme pas encore de créatine car je ne suis pas encore à un plateau de mon développement musculaire qui nécessiterait ce complément. Des tendinites tenaces au genou et à l’avant-bras me forcent en effet à ralentir la montée en charge pendant les séances de musculation et de course.

Honnêtement je pensais gagner plus au niveau musculaire mais ces problèmes de tendinite et la séparation avec mon épouse ont été des obstacles importants pour ma progression.

J’ai également testé la boxe thaïlandaise qui m’a apporté un peu de variété par rapport à la musculation et la course qui sont lassantes à la longue. Et c’est vrai que c’est très fun, presqu’aussi fun que la boxe française !

Je ne pense pas que mon niveau de testostérone puisse grimper beaucoup plus car il est revenu à son niveau nominal pour un homme dans la quarantaine. L’objectif est maintenant de maintenir ce niveau et de progresser vers la fin du défi TBoost afin de consolider et améliorer les résultats obtenus.

Inutile de dire que je suis donc très satisfait des résultats de cette année : j’aurai dû le faire bien avant !  En dépit d’une progression moins rapide que prévue dans mon programme, mon taux de testostérone est remonté à son niveau nominal et il se maintient, avec tous les effets positifs (et parfois négatifs) que cela induit.

Donc si vous êtes dans la même situation, ne vous résignez surtout pas à votre état car il y’a vraiment une solution qui marche ! Je ne dis pas que c’est facile car ça ne l’est pas. Mais si vous êtes prêt à faire les efforts qu’il faut, achetez votre exemplaire du « Plan TBoost », lancez-vous et tenez-bon.

Vous ne serez pas déçu.

6 Comments on "J’ai essayé de booster mon taux de testostérone : le bilan au bout d’un an"

  1. Bon courage pour vivre au mieux cette séparation, ce n’est jamais simple !!! Et doucement sur la conduite sportive et la consommation d’alcool… On peut être un homme sans faire cela, la virilité/masculinité, je ne pense pas que ce soit ça !
    Bonne continuation

    • Ah ah oui promis Sophie. Promis je ne le fais pas vraiment exprès, c’est un effet indirect que j’ai remarqué mais que j’essaye de maitriser également!

  2. C’est très intéressant comme article et sur un sujet dont on ne sait pas beaucoup de choses. J’ai pris plaisir à le lire:)

  3. Merci pour cette découverte. En tant que pratiquant de musculation et ayant passé les 35 ans, je serais confronté à une baisse de testostérone tôt ou tard (mais le plus tard serait le mieux). En tout cas, c’est un beau projet et qui a apparament porté ses fruits, Bravo !

    • Salut Rudy merci pour ton message; Ton blog a l’air intéressant je vais aller un jeter un coup d’oeil, ça va sans doute m’aider à progresser

  4. Merci pr cet article qui sort de la norme ! J’ai bcp Aimé le sujet qui est très intéressant pour les hommes ! Ton article ets bien construit !

Leave a comment

Your email address will not be published.


*