Budget : comment identifier vos dépenses récurrentes et pourquoi c’est important

Identifier vos dépenses récurrentes

Savez-vous qu’on estime qu’il y’a 12 à 15 millions de personnes qui sont à découvert chaque mois ? Dans beaucoup de cas, ce découvert n’est pas lié à des revenus insuffisants mais une mauvaise maîtrise du budget familial.

Mon père était chirurgien et gagnait très bien sa vie. Pourtant, son compte en banque était en permanence à découvert à la fin du mois. C’était un très bon chirurgien mais un gestionnaire catastrophique qui a enchaîné les mauvaises décisions d’investissement.

Pour construire un budget, vous devez ventiler vos dépenses dans 3 catégories :

  • Les dépenses récurrentes
  • Les dépenses ponctuelles
  • Les dépenses d’investissement

Les dépenses d’investissement sont simples à identifier, elles correspondent à l’argent que vous investissez pour générer des revenus. Par exemple, si vous remboursez le prêt d’un appartement que vous louez à quelqu’un d’autre, c’est une dépense d’investissement.

Si vous investissez dans une activité annexe qui vise à vous procurer un revenu supplémentaire, c’est encore une dépense d’investissement.

Dépenses d'investissement

L’immobilier est un grand classique des dépenses d’investissement – Crédit photo Tierra Mallorca

Si vous remboursez le prêt de votre propre habitation, vous pouvez encore le considérer comme une dépense d’investissement car c’est un loyer que vous ne versez pas donc une forme de « revenu par défaut ».

Par contre, les mensualités de votre emprunt automobile ou de tout autre emprunt à la consommation ne sont pas des dépenses d’investissement : ce sont des dépenses récurrentes.

C’est quoi une dépense récurrente ?

Les dépenses récurrentes répondent à 2 critères :

  • Elles se reproduisent à intervalle régulier : tous les mois, tous les trimestres, tous les ans.
  • Leur montant peut être estimé de manière suffisamment précise

Ce dernier point est important. Quand vous vous rendez au supermarché le samedi matin pour remplir votre frigo, vous faites une dépense qui se reproduit chaque semaine. Mais par nature, son montant est difficile à prévoir car vos besoins ne sont jamais les mêmes d’une fois sur l’autre. Ce n’est pas une dépense récurrente.

Les remboursements de crédit, les abonnements, les assurances sont évidemment des dépenses récurrentes : leur montant est le même d’un mois sur l’autre.

Vous pouvez aussi y inclure vos dépenses d’électricité ou de téléphone par exemple car, même si elles sont variables d’un mois sur l’autre, vous pouvez assez facilement estimer leur montant : il suffit pour cela de prendre vos relevés des 12 derniers mois, d’en faire la moyenne et de rajouter 10% pour être tranquille. Cette méthode fonctionne très bien.

Pourquoi se donner tant de mal pour identifier les dépenses récurrentes ?

Tout ce qui n’est ni une dépense d’investissement ni une dépense récurrente est une dépense ponctuelle. Et les dépenses ponctuelles sont par nature difficiles à maîtriser. Moins il y’en a, mieux c’est.

Facture d'électricité

Electricité et téléphone passent facilement en dépenses ponctuelles – Crédit photo Giorgio Tomassetti

Pour avoir aidé des tas de personnes à gérer leur budget, je peux vous dire que c’est sur les dépenses ponctuelles que les choses dérapent car il est compliqué d’en tenir le compte au fil de l’eau, surtout quand on est deux à tirer sur le même budget. Il est très facile d’avoir un « réservoir » de 800€ de dépense ponctuelle et de se retrouver à la fin du mois avec une dépense de 1000 ou 1200€.

Pour maîtriser votre budget, vous devez donc avoir des dépenses ponctuelles limitées au strict minimum. Et pour cela, il faut passer un maximum de choses en dépenses récurrentes.

Les dépenses récurrentes ont également deux grands avantages :

Tout d’abord, contrairement à une dépense ponctuelle, vous n’avez pas à sortir un petit papier pour retirer cette dépense de votre « reste à vivre » du mois. Elle est dans le budget, vous sortez votre carte bleue, vous payez et c’est tout. C’est beaucoup plus simple.

Ensuite, la « douleur de la dépense » est beaucoup moins élevée avec une dépense récurrente qu’avec une dépense ponctuelle.

Laissez-moi vous expliquer.

Quand vous passez à la station essence pour refaire le plein et que vous considérez cette dépense comme une dépense ponctuelle, une partie de vous regarde la facture et se dit que l’essence est de plus en plus chère, que votre voiture consomme vraiment trop et que ça vous « fait mal » de dépenser autant. Vous voyez tout ce dont cette dépense vous privera dans l’avenir.

Si vous la passez en dépense récurrente, vous serez beaucoup plus serein au moment de donner votre carte bleue : cette dépense est prévue, elle est dans le budget. Peu importe que son montant soit plus élevé que d’habitude, c’est prévu dans le budget.

Vous voyez la différence ?!

Dépenses ponctuelles

Dépenses récurrentes = sérénité – crédit photo Caju Gomes

La méthode pour transformer une dépense “ponctuelle” en dépense “récurrente”

Faire passer une dépense du statut de « ponctuelle » à « récurrente » demande un peu de travail : une bonne méthode est de télécharger vos 12 derniers relevés bancaires sous forme de fichier Excel et d’utiliser ensuite des filtres pour estimer cette dépense sur une base mensuelle.

Une condition importante est que la dépense soit suffisamment stable dans le temps ! ce sera généralement le cas des dépenses d’essence (à moins que vous décidiez de déménager cette année-là) mais pas des dépenses alimentaires ou vestimentaires qui sont trop variables.

A vous de choisir avec discernement vos dépenses récurrentes.

Moins une dépense est réputée stable, plus vous devez rajouter une majoration pour tenir compte du risque qui lui est lié : 0% pour une dépense identique d’un mois sur l’autre, 10% pour une dépense variable comme une facture d’électricité.

A titre indicatif, voilà une liste des dépenses ponctuelles qu’il est assez facile de faire passer en dépenses récurrentes :

  • Les dépenses en station essence
  • Les dépenses liées à l’entretien du domicile : femme de ménage, jardinier, désinsectisation, etc.
  • Les soins de beauté : coiffeur, esthéticienne, parfum, etc. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ces dépenses sont très stables car elles répondent à un rituel bien rodé
  • Les anniversaires : cela inclut les anniversaires de vos enfants et le budget consacré à l’achat de cadeaux quand ils sont invités.
  • Les dépenses d’achats en films VOD ou en jeux vidéo qui prennent une part de plus en plus importante dans les budgets familiaux.

Vous l’avez compris, je vous recommande vraiment de faire l’effort de passer un maximum de dépenses en « dépenses récurrentes » dans votre budget. Vous vous simplifierez la vie et vous vivrez plus sereinement.

Vous ne ferez pas partie de ces 12 millions de français qui terminent le mois avec une boule au ventre.


Si vous souhaitez apprendre à gérer efficacement votre budget familial, vous pouvez acheter mon livre dans lequel je vous dévoile une méthode hyper-efficace appelée La méthode des 3 comptes“. 

La plupart des méthodes existantes demandent trop de temps et d’énergie et sont difficiles à tenir dans la durée. Avec la méthode des 3 comptes, vous n’aurez besoin que de 30 minutes par mois et c’est tout! 

Ce livre vous décrira toutes les étapes pour sa mise en place. Cette méthode demande un peu de travail au début mais ensuite, elle fonctionne en mode quasi-automatique et vous soulagera définitivement du stress des fins de mois à découvert ! 

  •   
  •   
  •  
  •  

1 Comment on "Budget : comment identifier vos dépenses récurrentes et pourquoi c’est important"

  1. Effectivement, ce n’est pas parce que l’on gagne bien sa vie que l’on sait gérer son argent. Il n’y a qu’à regarder le nombre d’anciens footballeurs professionnels ruinés. Alors qu’il on eu sur leur compte bancaire des sommes faramineuses.
    Comme tu le dis, savoir maitriser un budget est la base pour avoir une vie sans soucis financier. Pour identifier nos dépenses, on parle également de charges fixes et de charges variables.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*