L’or sera t’il l’investissement de la décennie?

L’or est un outil important de sécurisation d’un patrimoine : c’est une bonne assurance contre les grosses crises et l’inflation mais pas forcément un bon investissement.

Pendant 20 ans, il a progressé en moyenne de 6,8% par an (hors inflation) ce qui n’est pas mal mais beaucoup moins bien que l’immobilier qui génère en plus des loyers (alors que l’or a le gros défaut de générer des frais de stockage).

Taux de rentabilité interne (c’est à dire hors loyer ou dividende) des principales classes d’actifs sur les 20 dernières années

Mais les choses sont peut-être en train de changer : en effet, un alignement des planètes extrêmement favorable à l’or est en train de se produire. L’or va peut-être rentrer dans un grand marché haussier pendant quelques années.

A l’inverse, l’immobilier pourrait rentrer dans une phase de baisse liée à la hausse durable des taux d’intérêt par les banques centrales. Les experts estiment que l’immobilier devrait perdre 15 à 20% de sa valeur au cours de années à venir.

Peu de grands médias ou de conseillers financiers ou de gestionnaire de patrimoine vous diront cela car l’or est une « relique barbare » qui a toujours eu mauvaise presse dans ces milieux. Pourtant les banques centrales qui font tout pour en accumuler un maximum !

Pourquoi l’or pourrait il bien entrer dans un grand cycle haussier ?

Actuellement, plusieurs facteurs se combinent pour favoriser une forte hausse des cours de l’or.

Il y’a certes l’inflation qui s’installe durablement dans le paysage et qui favorise naturellement l’or : depuis la nuit des temps, l’or est une réserve de valeur qui protège un patrimoine contre l’érosion de la monnaie.

C’est une raison évidente mais ce n’est pas la seule.

La hausse des taux engagée par les grandes banques centrales, américaines (FED) et européennes (BCE) a provoqué la faillite de la banque SVB et menace l’ensemble du système bancaire occidentale.

Evolutions des taux d’intérêt sur l’argent émis par la BCE

Pourquoi cela ?

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :   Pour vivre heureux, raisonnez "budget" et non "dépenses"

Car cette hausse des taux provoque mécaniquement une diminution de la valeurs des obligations d’Etat (-20% jusqu’à présent) que toutes les grandes banques ont été obligées d’acheter en masse, sous la pression des nouvelles directives Bale 3 post-2008, ce qui menace gravement leur solvabilité.

Les angoisses sur la capacité des banques à surmonter cette crise expliquent d’ailleurs la hausse récente du bitcoin qui est actuellement la meilleure façon de « débancariser » son épargne.

Une catastrophe bancaire serait évidemment dramatique mais il est très probable que les banques centrales réagissent pour empêcher cela en injectant des liquidités en masse ou même en rebaissant leur taux d’intérêt. Tous ces éléments sont favorables à une hausse de l’or.

Enfin, l’or est structurellement peu cher.

Vous vous dites peut-être : « Oui, mais j’ai l’impression que le prix de l’or est déjà très élevé, à plus de 2000 dollars l’once. » Pourtant, quand on compare le SP500 (l’indice des 500 plus grandes sociétés américaines) au cours actuel de l’or, ce ratio se situe à un niveau historiquement haut qui n’a été dépassé que pendant la « grande folie de 2000 ».  

Le ratio sp500/or se situe en effet à 2.5 qui constitue une résistance historique à partir de laquelle on peut pronostiquer un décrochage jusqu’au niveau 1.0, sous l’effet combiné d’une baisse des cours boursier et d’une hausse du cours de l’or. Soit une baisse de 60% du ratio sp500/or !

Ratio SP500/Or sur un siècle (échelle logarithmique)

Exagéré pensez-vous ?

Il n’est pas rare que le cours de l’or s’envole littéralement dans les périodes d’incertitudes et de bouleversements mondiaux … et ça s’est passé il n’y a pas si longtemps que cela !

  • De 1972 à 1974, la hausse de l’or a été de 100 %.
  • De 1978 à 1980, un autre gain de 100 % a été enregistré.
  • Puis, de 2007 à 2010, le prix de l’or a augmenté de 67 %.
Les lecteurs de cet article ont aussi lu :   L'immobilier est-il une bonne source de revenu passif?

Les grands noms de la finance traditionnelle commencent à repositionner sur la « relique barbare » et sur les matières premières en général. Wells Fargo Investment Institute écrit ainsi que : « Après une décennie de mauvaises performances, les matières premières (dont l’or) semblent prêtes à surpasser les autres actifs dans un nouveau supercycle haussier. »

Personnellement, je suis investi sur l’or (or physique et minières aurifères) à hauteur de 15% de mon patrimoine et j’envisage de monter au-delà compte tenu de la fenêtre qui est en train de s’ouvrir.

Je peux bien sûr me tromper et si tel est le cas, j’en assumerai les conséquences.

Mais beaucoup d’éléments laissent à penser qu’on est au début d’un grand cycle de hausse sur l’or et les matières premières.

C’est un avis que je partage et en aucun cas une recommandation d’achat, que je ne suis pas habilité à donner.

Pour acheter facilement de l’or physique en investissement progressif, il existe plusieurs solutions : j’en parlerai dans le prochain article sur ce blog.

Et vous, pensez vous que l’or sera l’investissement de la décennie à venir ? Parlez-en dans les commentaires !

3 Comments on "L’or sera t’il l’investissement de la décennie?"

  1. Merci pour cet article intéressant. Mais alors, à partir de quel moment peut-on songer à investir dans de l’or ? Je suppose que ce n’est pas le genre d’investissement qui se fait lorsqu’on a peu d’épargne.

    • Bonjour Marlène, je ne recommande pas d’investir de grosses sommes mais plutot d’investir progressivement pour lisser le prix d’achant. Par exemple 100€ par mois. Je rédige actuellement un article sur les meilleures solutions qui existent pour pouvoir faire cela;

  2. C’est très intéressant je lirai ton prochain article, car même si je suis décidée à investir, je ne sais pas trop quel support choisir.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*