Pour être heureux, faites de votre vie un PROJET !

« La vieillesse arrive brusquement, comme la neige. Un matin au réveil, on s’aperçoit que tout est blanc » (Jules Renard).

Un jour, on a 65 ans et on découvre qu’on s’est laissé porter toute sa vie par la routine et les soucis du quotidien.

Pourquoi 65 ans ? parce que c’est à peu près notre espérance de vie en bonne santé.

Après ça se complique : on se bat contre son corps, contre ses pépins de santé, contre ses douleurs au réveil. On regrette de ne pas avoir fait l’effort de mieux l’entretenir pendant nos années de jeunesse.

A 65 ans, on regrette de ne pas avoir suivi un plan, de ne pas avoir eu de vrai projet de vie, de ne pas avoir mieux lutté contre nos addictions, de ne pas avoir plus contribué à la marche du monde. C’est toujours possible mais c’est plus compliqué.

Réaliser des projets, c’est finalement ce qui nous rend heureux au cours de notre vie. J’ai mis 20 ans à comprendre cela.

Partir d’un point A et se battre pour aller jusqu’à un point B. Partir vivre ailleurs. Améliorer sa santé. Atteindre l’abondance financière. Vivre une expérience. Rendre le monde meilleur.

Toutes les grandes choses se font en mode projet.

Et tout devient plus facile, aussi, quand vous raisonnez en termes de projet.

Il y’a un an, je me suis lancé dans un projet qui s’appelait « Projet TBoost» (il faut toujours donner un nom sympa à ses  projets).

J’ai d’ailleurs écrit un livre dessus.

Mon objectif était de retrouver un niveau physique après 15 ans de sédentarisme et une grosse crise d’andropause à 45 ans. Il s’agissait d’un programme mêlant sport, alimentation et habitudes de vie.

Je ne suis pas particulièrement sportif donc l’idée de passer 6 mois dans une salle de sport ne m’enchantait pas vraiment. Mais à partir du moment où je me suis mis à viser un résultat concret avec une planification et un suivi, les perspectives ont vraiment changé ! Je n’allais pas à la salle de sport pour souffrir un énième fois mais pour passer tel jalon de mon projet.

J’ai été chef de projet pendant 15 ans avant de changer de vie et partir vivre à Tahiti.

Voilà donc trois conseils utiles pour améliorer le chances de succès de vos projets.

Ayez un objectif clair

Un projet ça doit se finir à un moment ou un autre. Donc si vous ne savez pas où votre projet s’arrête, c’est compliqué. « Je veux être heureux dans la vie » n’est pas un projet.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :   Comment obtenir une mémoire photographique d’espion en 6 étapes faciles

Souvent nos projets sont trop vagues, gros, inaccessibles.  Il faut alors les découper en petits projets concrets plus facilement réalisables. Si vous avez trop de projets, mettez-les sur un gros tableau blanc et attaquez-les progressivement, les uns après les autres.

Savez-vous comment on mange un éléphant ? une bouchée après l’autre.

Le danger c’est d’être trop ambitieux et de se laisser déborder. Entre le boulot, la vie de famille et les loisirs, il ne reste pas tant de temps que ça pour réaliser ses projets donc il ne faut pas être trop gourmand ou on ne réalise rien. Votre projet risque de finir dans l’immense cimetière des projets échoués.

Souvent on ne sait pas non plus par où commencer. C’est pour cela qu’il ne faut pas hésiter passer du temps pour recherches, en lisant des livres ou en s’autoformant. Il existe des tas de formations dans plein de domaines différents. Le site Udemy.com est une véritable mine d’or de formations en tout genre pour un prix accessible.

Mettez en place des jalons et faites un reporting mensuel

Dans un projet, il y’a des étapes, concrètes mesurables. Si vous ne mettez pas en place des étapes, des jalons datés qui vous forcent à avancer, vous ne ferez rien ou vous irez trop lentement : « sur tel mois, je dois avoir réalisé les tâches X et Y de mon projet ».

C’est un point essentiel. Là encore, ne soyez pas trop ambitieux, donnez vous le temps nécessaire mais soyez régulier.

A chaque fin de mois ou de trimestre, faites le point sur vos projets, voyez où vous en êtes. Faites vraiment cet effort sinon vos bonnes résolutions se dilueront progressivement dans le train-train et les soucis du quotidien.

Dans ma fonction de chef de projet, on m’a souvent reproché de réajuster les objectifs et la planification en cours de route. Mais un projet, ce n’est pas rigide ! vous pouvez rencontrer des difficultés ou au contraire des opportunités. De nouvelles idées, de nouvelles possibilités ou des culs de sac. Soyez souple et ouvert d’esprit.A une époque, j’ai monté une société de location de voitures pour les militaires. J’ai été confronté à un problème d’assurance qui m’a conduit à complétement réarchitecturer le projet. Il n’avait plus rien à voir avec l’idée de départ !

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :   J’ai eu du mal à y croire … mais cette méthode de productivité fonctionne vraiment !

Mettez en place des ressources

Un vrai projet n’est JAMAIS gratuit : ça prend du temps et de l’argent.

C’est sans doute la plus grosse erreur que nous faisons tous en nous lançant dans un projet de vie : s’imaginer que ça tiendra dans l’épaisseur du trait de nos vies sans trop les perturber. Mais, si vous êtes sérieux, ce n’est pas vrai.

Réservez une tranche horaire dans le planning de votre semaine pour vous y consacrez et mettez en place un budget dédié.

Si ce projet compte vraiment pour vous, n’hésitez pas à lui ouvrir un compte bancaire que vous abonderez chaque mois.

S’il le faut, payez vous un coach. Pendant longtemps, je me contentais d’acheter des formations en ligne sur Udemy pour progresser et c’est vrai que c’est utile. Mais à un moment, il faut mettre des moyens pour vous entourer, surtout si vous êtes en dehors de votre champ de compétence. Dans ma famille, il y’a des médecins, des ingénieurs, des fonctionnaires … bref, personne qui n’y connait quoi que ce soit dans le domaine du business ou de l’immobilier ! Je partais de zéro.

Il n’y a pas longtemps, je me suis payé une participation dans un Mastermind de business et je ne l’ai pas regretté : c’était cher mais j’ai gagné un temps fou sur la réalisation de mon projet !

Si le projet est gros et compliqué, n’hésitez pas à vous associer en choisissant soigneusement votre partenaire : plus de ressources, plus de compétences. Et puis courir à deux, c’est plus facile et motivant ! Ça aide aussi à avoir plus d’idées sur le montage et la conduite du projet.

Objectifs, jalons, ressources sont les 3 règles principales d’un projet réussi.

Mais, en réalité, la science de la gestion de projets occupe des kilomètres de rayonnage dans les écoles de management.

Vous pouvez perfectionner votre pilotage en y ajoutant par exemple une bonne gestion des risques. Ou une gestion formelle des parties prenantes.

Mais il faut d’abord maitriser les bases.

Apprendre à mener efficacement un projet vous rendra vraiment service, aussi bien dans votre vie privée que professionnelle. Il vous donnera les outils pour réaliser vos rêves et, mieux encore, il vous fera sauter du lit chaque matin avec enthousiasme !

Et vous, quel est votre grand projet du moment ? Parlez en dans les commentaires

Be the first to comment on "Pour être heureux, faites de votre vie un PROJET !"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*